Morbihan / Belle île

dimanche 23 août 2009
richard

- Altitude maximale : -

- Dénivelé total : -

- Distance : 45kms

- Itinéraire : Le Palais → Sauzon → Pointe des Poulains → Grotte de l’Apothicairerie → Plage des Donnant → Aiguilles de Port Coton → Port Goulphar → Le Palais.

- Bibliographie : Bretagne Normandie – Randonnées littorales – Pierre Millon – 1995 – Editions Glénat.

- Participant(s)  : Cécile et Timothée

- Récit de la sortie  : Nous partons aujourd’hui sur Belle-île, « la bien-nommée », qui se situe à 15km des côtes de Quiberon. C’est la plus étendue des îles bretonnes, avec ses 84km2, pour 20km de long et 10km de large. La légende nous apprend que l’île est née du malheur des fées de la forêt de Brocéliande : chassées de ce paradis merveilleux, celles-ci auraient tant pleuré que leurs larmes auraient entraîné la formation du golfe de Morbihan, tandis que leurs 3 couronnes de fleurs, en dérivant à travers l’océan, auraient constitué les 3 îles : Belle-Île (celle de la reine), Houat et Hoëdic. Plutôt que d’effectuer à pieds cette boucle (qui somme toute reste faisable moyennant un bon entraînement), nous avons choisi de la faire à vélo afin de pouvoir visiter les principaux sites, tels que la pointe des Poulains, l’Apothicairerie et les aiguilles de Port-coton. Après un départ du Palais, où nous y avons loué des vélos, nous sommes rapidement arrivés à Sauzon, aux maisons colorées, anciennes demeures des pirates anglais, si l’on veut bien croire les étymologistes qui font dériver son nom de « saxons » (= anglais). Puis on atteint cette fameuse Pointe des Poulains, après le fortin occupé jadis par Sarah Bernhardt. Ensuite, nous reprenons les vélos pour rejoindre la grotte de l’Apothicairerie, appelée ainsi parce que les nids des cormorans évoquaient jadis l’alignement des bocaux sur l’étagère du pharmacien. Puis nous accédons à la plage de Donnant dont la beauté du sable et des vagues succèdent à celle des schistes noirs déchiquetés. Puis, nous rejoignons Kervilahouen, dominé par un phare de 46m de haut et qui se situe parmi les plus puissants de France. Nous finirons ce périple en beauté avec la visite de Port-Goulphar, un site incroyablement sauvage, avec les îlots rocheux de la pointe du Talut et les célèbres aiguilles de Port-coton, peintes par Monnet.


Commentaires

Statistiques

Visites

2 aujourd'hui
98 hier
166870 depuis le début
11 visiteurs actuellement connectés