Val Stura / Argentera (Tour Par Les Cols De Chiapous Et Du Brocan)

mardi 8 avril 2014
richard

- Altitude maximale : 2886m (Pas de Brocan)

- Dénivelé total : 2355m (1479m+876m)

- Difficulté ski : 3.2 ; 35° sur 200m

- Itinéraire : Tetti Gaina (1054m) → Terme di Valdieri (1368m) → Vallon de Louroussa → Col de Chiapous (2533m) → Lac de Chiotas → Refuge Genova (2010m) → Pas du Brocan (2886m) → Col Guilié (2639m) → Vallon de Balme-Guilié → Plan della Casa del Re (1796m) → Terme di Valdieri (1368m) → Tetti Gaina (1054m)

- Bibliographie : Ski de randonnée – Alpes du sud – Emmanuel Cabaud et Hervé Galley – 2003 – Editions Olizane

- Participant(s) : Arnaud

- Récit de la sortie  : Ce massif de l’Argentera recèle décidément des courses de ski de tout beauté, et celle-ci en fait assurément partie ! Mais il faudra beaucoup de patience et de persévérance pour atteindre le « Saint Graal » car les vallées sont longues et l’accès routier à Terme di Valdieri est barré par de grosses avalanches obligeant alors un départ très bas depuis Tetti Gaina. Au terme d’une longue approche donc, l’itinéraire se déroule dans une raide forêt de hêtres par un sentier de roi, avant d’accéder à un vallon qui s’étire entre d’immenses parois de granit, l’Argentera d’un coté entaillé de l’interminable couloir de Lourousa et l’Asta de l’autre, jusqu’au col de Chiapous, écrasé par le Monte Stella. Puis s’ensuit une très belle et sauvage descente, plongeant sur le lac de Chiapous avant d’arriver au refuge de Genova, où nous passerons une nuitée « Into The Wild » et agrément d’un petit tremblement de terre ! Nous poursuivrons notre périple par une remontée au Pas du Brocan suivie d’une superbe descente dans le beau et étroit vallon de Balma-Guilié, avant de rejoindre péniblement le point de départ. Un tour superbe, varié, et incontournable qui se déroule dans des vallons très sauvages, et qui constitue une des seules courses du secteur qui reste d’un niveau très abordable du fait des pentes raisonnables et sans trop de longueurs. Les montées sont agréables, les descentes belles, soutenues par endroit et réclament un bon sens de l’itinéraire. Il est agrémenté de refuges bien placés pour sectionner ce parcours très long, mais les skieurs rapides et endurants pourront réaliser cette longue "bambée" dans la journée. Enfin, une petite pensée à Emmanuel Cabaud, décédé cet hiver dans ces montagnes italiennes, excellent skieur et fin connaisseur des Alpes, mais aussi auteur des célèbres guides de ski de randonnée aux éditions Olizane. Sache, qu’avec ces livres, tu nous auras fait rêver pendant des années, …, et ce n’est pas prêt de s’arrêter !


Commentaires

Statistiques

Visites

43 aujourd'hui
109 hier
161373 depuis le début
3 visiteurs actuellement connectés