Ubaye / Pain De Sucre (La Méa) : Versant Soleil

dimanche 27 juillet 2014
richard

- Altitude maximale : 2450m environ (Sommet du Pain de Sucre : 2560m)

- Dénivelé total : 950m

- Dénivelé des difficultés : 250m

- Cotation globale : TD+ [6c+/6a+]

- Cotation des longueurs : L1 : 6a+, L2 : 6a, L3 : 6a+, L4 : 6b, L5 : 6c+ (Ao) et 6a+ ; L6 : 6b, L7 : 6a+ (à coupler avec L6, L8 : 6a.

- Qualité de l’équipement en place : Equipement excellent (goujons), espacé dans les zones les moins difficiles.

- Bibliographie : Escalade plaisir – Alpes du Sud, Provence – Hervé Galley – 2007 – Editions Olizane.

- Participant(s) : Greg ; Clara et L’Gégé dans « Le Crépuscule des Loups ».

- Récit de la sortie : Quel plaisir de revenir dans ces magnifiques alpages suspendues au-dessus du Villard d’abas, et de retrouver ainsi ces hautes parois calcaires magnifiquement colorées, ocres, rouges et grises ! Ces falaises vertigineuses ne se laissent pourtant pas facilement approcher, mais le spectacle visuel et odorant qui en suscite, compense largement la longue marche d’approche, variée et plus plaisante qu’on pourrait le craindre ! D’apparence ruiné, ce versant du « Pain de sucre » comporte, néanmoins, une section de grandes dalles grises, compactes et verticales, où Gérard Fiaschi et Jean Golé ont tracé, en 1995, ce superbe itinéraire, réputé à juste titre, comme étant une des plus belles voies de l’Ubaye, pour la qualité exceptionnelle du calcaire et de l’escalade. Celle-ci est, en effet, superbe, homogène et très variée alternant dalles d’anthologie, raides et sculptées, petits dévers et fissures raides plus souvent techniques qu’athlétiques. Quasiment toutes les longueurs sont soutenues et exigeantes car elles demandent une « bonne lecture », nécessitent du « placement » et imposent d’être précis sur les pieds. L’escalade se déroule, très vite, dans une ambiance forte, où la sensation de vide est bien présente, et sur un calcaire gris, parfois orangé, de toute beauté, compacte, rugueux et sculpté de multiples microreliefs (picots, cannelures, gouttes d’eau,…). Descente en rappels. Ces montagnes de l’Ubaye n’auront, décidemment, pas fini de nous surprendre, et nous auront probablement livré, aujourd’hui, un de leurs plus beaux joyaux !


Commentaires

Statistiques

Visites

45 aujourd'hui
85 hier
149524 depuis le début
4 visiteurs actuellement connectés