Queyras / Praroussin (Traversée Ouest → Est)

samedi 25 février 2017
richard

Topo

- Altitude maximale : 2675m (Praroussin)

- Dénivelé total : 974m

- Difficulté ski : 3.1 ; Montée : passage à 30° ; Descente : passage à 40° et 35° sur 200m (en forêt).

- Itinéraire : L’échalp (1701m) → Combe Morelle → Praroussin (2675m) → Col Lacroix (2299m) → Refuge Jervis (1732m).

- Bibliographie : Topo neige – Queyras – Louis Volle et Lionel Tassan – 2003 – Editions Volopress.

- Participant(s) : Jessica, Quentin, Stéphane

- Récit de la sortie : En ces temps de disette neigeuse généralisée dans les Alpes du Sud, retour sur l’irréductible chaîne frontalière franco-italienne, plus précisément à l’extrémité Est du Queyras, pour parcourir cette très belle traversée, très classique en aller-retour sur le versant Nord du sommet de Prarroussin, mais très peu parcouru sur le versant italien. La neige tombée ici et apportée en quantité il y a près de 2 mois maintenant par une Lombarde furieuse, permet encore de chausser les skis à la voiture sans effectuer le moindre portage ! C’est donc à l’Echalp que nous débutons ce magnifique voyage, par un vallon paisible et agréable, avant de rejoindre le sommet, esthétique, et très panoramique, proposant ainsi des vues incroyables sur un « Monte Viso » omniprésent et sur la profonde vallée Vaudoise du Val Pellice dont l’isolement hivernal est encore plus grand que le haut Guil. La descente se déroulera sur une neige le plus souvent infâme à skier (malgré quelques passages en bonne poudreuse), en traversant le col Lacroix, un des plus bas de la chaîne frontalière, puis par un cheminement le plus souvent tortueux et astucieux, louvoyant entre des barres rocheuses avant de rejoindre le paisible fond du Val Pellice, sauvage et isolé. Au final, une superbe journée « in montagne senza frontiere », pour cette course étonnante au caractère haute montagne malgré son altitude modeste, fortement contrastée dans son parcours, et magnifiée par une « nebbia » typique des lieux. Même si la qualité de la neige n’aura pas été au rendez-vous, le sens de l’hospitalité, le confort « à l’italienne » et un fantastique diner (con antipasto, primo piatto, secondo piatto e dolce), nous seront, quant à eux, bel et bien proposé au « Refuge de Jervis » !


Commentaires

Statistiques

Visites

35 aujourd'hui
157 hier
142945 depuis le début
7 visiteurs actuellement connectés