Cap Canaille / 14 Juillet : Cri Primal

vendredi 8 septembre 2017
richard

- Altitude maximale : 313m (Sémaphore du Bec de l’Aigle)

- Dénivelé total : 200m

- Dénivelé des difficultés : 150m

- Cotation globale : TD+ [6c/6a+]

- Cotation des longueurs : L1 : 6a+, L2 : 6b+, L3 : 6c, L4 : 6a+, L5 : 6b+.

- Qualité de l’équipement en place : Equipement excellent (Goujons galva et inox).

- Bibliographie : Escalade - La Ciotat - Gilles Bernard, Gwenaël Drouot, Hervé Guigliarelli - 2012.

- Récit de la sortie : Un grand merci aux ouvreurs A. Dupaquis et J.-L. Fenouil qui ont tracé, en 2009, cet itinéraire remarquable en choisissant, avec beaucoup d’à-propos, d’évoluer astucieusement dans une paroi très raide, et truffée de gros surplombs impressionnants, à la recherche d’une escalade esthétique, soutenue et incroyablement vairée en dièdre (L1), énorme toit (L2), dalle raide (L3), fissure large (L4), et gros dévers (L5). Ici, les falaises Soubeyrannes offrent tout ce qu’elles ont de mieux aux grimpeurs en quête de dépaysement et de découverte : ambiance aérienne au-dessus de la Grande Bleue, grande variété de rocher (Calcaire, Grès et Conglomérat de galets), de formes et de couleurs, et surtout escalade de très grande qualité. Mention spéciale pour L4 en dièdre fissure large de géométrie parfaite, avant une fissure très prisue à « Dülfer » sans modération… ! Magnifique voie et vivement recommandée pour une soirée absolument démente au soleil couchant, …, c’est dans ces conditions qu’il faut venir grimper au Cap Canaille… !!


Commentaires

Statistiques

Visites

53 aujourd'hui
136 hier
143480 depuis le début
14 visiteurs actuellement connectés