Faraya / Mzar Er Roueisse

dimanche 18 février 2018
richard

Topo

- Altitude maximale : 2463m

- Dénivelé total : 663m

- Difficulté ski : 2.2 ; 30° max.

- Itinéraire : Faraya (1800m) → Mzar Er Roueisse (2463m) → Faraya (1800m).

- Bibliographie : -

- Participant(s) : Antonio, Marc, Olivier, Philippe, Raja, Simon

- Récit de la sortie : Pour la très grande majorité des occidentaux, le Liban est un pays méditerranéen du Proche-Orient qui est davantage connu par ses années de guerre civile que pour la qualité de sa neige de printemps ! Et pourtant le pays du Cèdre, foyer de l’une des plus anciennes civilisations du monde, offre, entre ciel et mer, des possibilités immenses pour le skieur contemporain en quête d’aventure sauvages et isolées. Ici le mythe rejoint bel et bien la réalité, et il est effectivement possible de skier le matin avant de plonger dans la mer l’après-midi. Le Liban est un petit pays de 10 452 km2 à la topographie relativement simple puisqu’il se compose de 2 grandes chaînes de montagnes (« Mont Liban » dont le sommet culmine à 3083m au Qornet Es Saouda et « Anti-Liban » qui délimite la frontière avec la Syrie) et de 2 plaines (littorale et la Bekaa). Ces montagnes ne sont pas aussi hautes, aussi raides, aussi grandioses, que les Alpes, l’été on n’y trouve ni glaciers, ni même neiges éternelles, mais ces montagnes libanaises en imposent quand même surtout l’hiver, lorsqu’elles sont recouvertes d’un épais manteau neigeux, transformant des paysages de rocs et de poussières l’été, en un incroyable terrain de jeu pour les skieurs alpinistes en mal de solitude et d’exotisme. Le ski au Liban est devenu largement populaire dans les années 30 (lors du protectorat français) et les premières remontées mécaniques ont été installées dans les années 50 aux Cèdres. De nos jours, le Liban possède 6 stations de sports d’hiver, dont la « célébrissime » Faraya Mzaar (située à une heure de route de Beyrouth), que nous rejoignons aujourd’hui pour débuter notre « ski mountaineering tour » au Liban. C’est dans une ambiance de ciel ennuagé (et oui, il vient de neiger près de 1m…), mais se dégageant, que nous débutons notre périple, sur cet itinéraire relativement court, mais sauvage, malgré la proximité de la station, où alternent replats et ressauts raides. L’arrivée au sommet, élégant et panoramique, par une crête « plein ciel » mais pas difficile, est de toute beauté avec son vaste panorama sur les sommets voisins et sur la plaine de la Bekaa.


Commentaires

Statistiques

Visites

44 aujourd'hui
88 hier
172294 depuis le début
3 visiteurs actuellement connectés