Val Stura / Corno Stella : Pilastro Di Oscar

samedi 22 septembre 2018
richard

- Altitude maximale : 2750m

- Dénivelé total : 300mm (depuis le refuge Bozano Alt. : 2453m)

- Dénivelé des difficultés : 250m

- Cotation globale : D+ [5c/5b]

- Cotation des longueurs : L1 : 5c, L2 : 4c, L3 : 5a, L4 : 5b+, L5 : 5c, L6 : 3a, L7 : 4b, L8 : 4a, L9 : 2b.

- Qualité de l’équipement en place : Equipement excellent (Goujons inox), mais éloigné ; prévoir quelques câblés et friends de petites tailles pour compléter les protections.

- Bibliographie : Corno Stella – Escalades classiques et modernes dans le vallon de l’Argentera - Vallée du Gesso – Collana Luoghi Verticali – Edition Versante Sud

- Récit de la sortie : Situé à l’extrémité de l’Arc Alpin, le massif de l’argentera abrite de longues et hautes murailles de roches cristallines dont le secteur le plus remarquable est la face Sud-Ouest du Corno Stella. Pas étonnant alors si ce dernier est le sommet le plus réputé des « alpi marittime » pour l’escalade. Sorte de Mont-Aiguille en plus grand, le Corno Stella est formé d’un étroit plateau sommital entouré de tous côtés par des falaises hautes de plusieurs centaines de mètres. La fonte des névés du plateau a nettoyé et sculpté le gneiss dur et compact de la face Sud-ouest du Corno Stella au point d’en faire le plus beau caillou des alpes du soleil, encore plus beau que celui de la Cougourde ! Et ce à 20 minutes de marche du refuge Bozano, idéalement placé, au pied de la face. C’est donc dans ce cadre extraordinaire que nous avons la chance de venir grimper, en parcourant cette très jolie voie moderne ouverte dans la partie inférieure de la paroi du Corno Stella par Alessandro Grillo et Mauro Oddone, en 1998. Elle propose une escalade peu soutenue, mais intéressante et variée sur un agréable pilier de dalles, agrémenté de dièdres et petits surplombs, en gneiss généralement très bon. Il s’agit d’un itinéraire moderne qui figure parmi les mieux équipés et les plus abordables de des voies récentes, même si les goujons sont placés à « l’italienne », c’est-à-dire souvent très espacés dans les zones moins difficiles (et peu protégeables). La voie débouche sur la vire médiane d’où on continuera vers le sommet par la « Via Campia », ce qui représente alors plus de 400 mètres d’escalade.


Commentaires

Statistiques

Visites

8 aujourd'hui
77 hier
178319 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés