Dévoluy / Obiou : Vendange Tardive

samedi 6 juillet 2019
richard

- Altitude maximale : 2589m

- Dénivelé total : 1027m

- Dénivelé des difficultés : 300m

- Cotation globale : TD [6a+/6a]

- Cotation des longueurs : L1 : 6b, L2 : 6a, L3 : 6a, L4 : 5a, L5 : 5a, L6 : 5c, L7 : 5a, L8 : 4c, Marche, L9 : 5a, Marche, L10 : 5b - Nous avons enchaîné L4 et L5, puis L6 et L7.

- Qualité de l’équipement en place : Equipement excellent (Goujons inox). le départ. Au terme d’une approche plutôt longue, dans d’agréables alpages
- Bibliographie : Oisans Nouveau, Oisans sauvage – Livre Ouest - Jean-Michel Cambon - 2018

- Récit de la sortie : Mais comment pourrait-on ne pas remercier Martin Hurtaj, Marianna Jagercikova, et Pascal Sombardier pour ce très bel itinéraire d’escalade ouvert en 2011, et se déroulant sur les contreforts puissants et un peu effrayants de la Tête de l’Obiou ? Si cette montagne colossale autorise la comparaison avec nos lointaines cimes dolomitiques, il n’en reste pas moins vrai que son caractère massif et imposant intrigue dès tout d’abord, puis de pentes d’éboulis pénibles, le parcours partiel de la voie « Paul Arthaud » (dont l’ouverture date de 1970) conduit enfin au pied de voie. Elle propose alors de remonter un vaste bouclier de dalles raides avant de rejoindre un système de ressauts entrecoupés de vires caillouteuses. Elle offre une escalade intéressante, assez soutenue et variée en dalles, fissures, dièdres, petits surplombs. Le calcaire est le plus souvent très bon (malgré les apparences), abrasif, sculpté et présentant d’innombrables incrustations de silex. Elle se déroule dans une ambiance aérienne, et dans un cadre minéral de montagne extraordinaire. Une bien belle entrée en matière avant de rejoindre, les pentes d’éboulis situées sous le bastion sommital, et de poursuivre sur La Marie-Thérèse.


Commentaires

Statistiques

Visites

7 aujourd'hui
58 hier
201195 depuis le début
1 visiteur actuellement connecté