Montbrison / Tête d’Aval : Pilier Rouge Hebdo

dimanche 21 juillet 2019
richard

- Altitude maximale : 2698m

- Dénivelé total : 900m

- Longueur des difficultés : 300m

- Cotation globale : TD(+) [6c/6a+]

- Cotation des longueurs : L1 : 4c, L2 : 6a, L3 : 5c, L4 : 5b, L5 : 5c+, L6 : 5c, L7 : 3a, L8 : 4c, L9 : 6c (A0), puis 6a+, L10 : 6a, L11 : 6c ou variante à droite (5b), L12 : 6a+, L13 : 5c.

- Qualité de l’équipement en place : Equipement excellent (Goujons inox), de temps en temps espacé.

- Bibliographie : Oisans Nouveau, Oisans sauvage – Livre Est - Jean-Michel Cambon - 2015

- Récit de la sortie : Quel plaisir de venir grimper sur cette imposante paroi calcaire qui domine les Vigneaux et face aux grands sommets des Ecrins. Mais venir grimper ici est relativement exigeant, et il n’y a pas beaucoup de voie « abordable » en regard de mon modeste niveau d’escalade … Cet itinéraire ouvert en 1981 par Jean-Michel Cambon et Gérard Merlin, en fait bel et bien partie, et pourtant déjà une voie fort éprouvante du fait de la raideur constante de la paroi, et des longueurs fort athlétiques en fissure à dülfer bien redressées, et plutôt difficiles. Il propose ainsi une très belle escalade, esthétique, très soutenue, et variée en dalles, fissures, dièdres, petits dévers. Le calcaire est le plus souvent très bon, compact, rugueux et sculpté. Descente en 4 rappels dans le voie « Ranxerox ». Et dire que les ouvreurs n’avaient pas mis un seul spit dans la voie, utilisant principalement que des vieux pitons artisanaux … ! Fort heureusement pour nous, qu’un ré-équipement a eu lieu successivement en 1988, puis en en 1998 par Gérard fiasci et Philippe Giraud. Un grand merci à Théo pour cette jolie petite bambée, lui qui n’avait jamais grimpé à la Tête d’Aval : là, il n’a pas été déçu du voyage.


Commentaires

Statistiques

Visites

8 aujourd'hui
138 hier
198979 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés